jeudi 23 août 2012

Une solution à la délinquance


Les idées foireuses, c'est maintenant...

12 commentaires :

  1. Après 4 ou 5 ans, les 3 qui se relaient devant mon franprix n'ont toujours pas appris à dire correctement "Monsieur" elles disent "Missou"...à chaque fois je pense qu'elles disent "Mes sous"...Ca va etre dur de trouver du taf comme ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le taf est une aliénation pour ceux qui veulent rester libres de toute entrave vis à vis d'une société à laquelle ils n'adhèrent pas.

      Supprimer
    2. Très bon ça..

      Supprimer
    3. Ah ouais, ils sont super forts au PS.

      Supprimer
  2. Mais ils ne veulent pas de boulot, ils veulent du fric.

    Ceci dit, je suis mauvaise langue. Ils sont capables de travailler. Quand on pense aux trésors d'ingéniosité qu'ils sont capables de mettre en oeuvre pour pirater les bandes magnétiques de nos cartes de crédit et récupérer le code qui va avec, on ne peut qu'être émerveillé.

    Ils sont également très doués en techniques de mendicité, de vol à l'arraché, de pick-pocket, de cambriolage, etc.

    Au delà de ces considérations, leur ouvrir le marché du travail alors que nous en sommes à 10% de chômeurs, c'est très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est fort comme vous dites.
      La plupart ne veulent pas travailler, cette proposition est non seulement stupide mais aussi totalement démagogique (pour les gogos qui gobent du flamby sauce caramel).

      Supprimer
  3. Le Roumanie et la Bulgarie ne bénéficient-elles point de subsides généreux, octroyés par l'UE, donc par nous, pour s'occuper des Tziganes? S'"occuper", c'est-à-dire tâcher de leur donner du boulot quand c'est possible, traquer les parrains qui exploitent les gosses et bien d'autres choses encore.
    Tant que ça ne sera pas réglé, ils continueront à venir chez nous, où la vie est si douce.

    Si nous nous y mettons à la place de ces pays, forcés et contraints, alors on paye deux fois. Trois fois même, si en prime, on se fait délester de son sac à main ou cambrioler.
    Arrêtons de verser nos subsides aux politiciens roumains et bulgares. Eux aussi tendent la main: pas dans la rue, mais ça revient au même, dans le fond.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ces pays profitent sûrement de l'aide européenne mais d'après ce que je sais la Roumanie a réellement fait des efforts en construisant des quartiers entier censés sédentariser les roms. Peine perdue, trop peu se résolvent à rester sur place. Ce n'est pas dans leurs habitudes.

      Supprimer
  4. Il y a quand même un truc qui mériterait d'être expliqué par la gauche. On laisse entrer des dizaines de milliers de clandestins à qui on offre une couverture médicale gratuite via l'AME, à qui on offre les médocs gratos pendant que dans le même temps le bon français qui bosse au smic s'il veut espérer, de moins en moins, être remboursé doit prendre une mutuelle.

    Dois-je en conclure que c'est là la vision de l'égalité de ces gens ?

    Et après ils viennent s'étonner que les ouvriers et les employés filent à droite ou vers l'extrême gauche ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord, mais qui s'en soucie ? Pas la gauche.
      La gauche qui vendrait sa mère pour récolter les voix des minorités, de toutes les minorités.
      Car c'est là son fond de commerce.
      Il est en revanche très amusant de voir cette même gauche maltraiter leurs minorités dès lors qu'elles veulent s'émanciper du rôle utile que leur donne ce parti. Je pense notamment à la mère Ségolène vis à vis de Vallaud-Belkacem...

      Supprimer
    2. Les clandestins d'aujourd'hui sont les votants de demain...

      Supprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.