mardi 18 décembre 2012

Schwangerschaft macht frei


«Nous ne pouvons pas faire de distinction dans les droits, que ce soit la PMA, la GPA ou l'adoption, souligne Pierre Bergé, président du Sidaction et fondateur de Têtu. Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine, quelle différence ?"
Sources : Le Figaro

Le Ministère du Redressement Productif travaillerait-il d'ores et déjà sur ce projet ?

Les femelles seraient parquées, 35h par semaine, dans des usines modernes, éco-durables et progressistes durant leur 9 mois de gestation.
Des plans quadriennaux de nationalisation dans le secteur de l'industrie alimentaire permettraient alors de répondre à la demande croissante de couples désireux d'élever un enfant.(Droit à l'enfant, Loi Hollande 666 de l'Apocalypse).
La CNIL aura en revanche à résoudre le problème délicat de l'anonymat des mères biologiques, qui devra être préservé en dépit des normes européennes qui imposent une traçabilité.

Le socialisme selon Pierre Bergé ?

Photos : HR. Giger

10 commentaires :

  1. quand on vends son cul pour pas grand chose, on peut bien trouver normal de louer son ventre....d'autant que lui, louer ses bras en usine, il sait bien ce que c'est tu penses !
    bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ses propos sont ignobles, ces socialistes-là sont flippants.

      Supprimer
    2. Bonne journée toi aussi et encore merci pour le super repas !

      Supprimer
  2. Sacré berger, la vieillesse ce naufrage !
    Ils sont complètement à l'ouest les mecs ! et tant pis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Extra la photo , de circonstance !

      Supprimer
    2. Oui, à l'ouest, à la ramasse, à la rue...
      Il dessert complètement la cause de couples d'homos "normaux" eux qui aimeraient bien adopter. Mesure-t-il la portée de ses propos ?

      Supprimer
  3. Superbe billet d'un esthétisme glaçant.

    Et en plus, tu soulèves là une question embusquée que personne ne pose: jusqu'à quand notre pauvre et imparfaite démocratie va-t-elle tenir face à ce totalitarisme rampant?
    Jusqu'à maintenant, en France, les politiques s'étaient abstenus de régenter la vie sexuelle des gens. Les batailles autour du droit à la contraception ou à l'avortement n'ont rien à voir: elles ont libéré les femmes d'une contrainte lourde. La sexualité des gens et leur conception de la famille restaient leurs affaires. Tandis que là, c'est autre chose. C'est de l'institution qu'émanent ces belles idées "sympas", et qui en instrumentalisant les enfants (droit à l'enfant) et en bousculant les représentations de la sorte, encourage ce genre de délire. Qui d'ailleurs ne sera peut-être bientôt plus considéré comme tel.
    Car où sont les limites?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Io pour le compliment, je le transmet à HR Giger.
      Je suis de plus en plus convaincu que les idées sympas dont tu parles sont planifiées de longue date et mises en application dans le cadre européen.
      Dans quel but ? Je ne sais.
      Au départ l'Europe est une belle idée, surtout si ça nous permet d'éviter de nous foutre sur la gueule, mais pèle-mèle : l'abolition des frontière, le gommage des particularités nationales, les paysans sous perfusion vivant à coup de subventions, la perte de souveraineté nationale sont des éléments rédhibitoires.
      Sans compter la soumission absolue de l'Europe aux Etats-unis, l'OTAN et le fait que je n'ai jamais voté pour Barosso et encore moins pour Von Rompuy...
      Pour en revenir aux délires de Bergé, ils rejoignent d'une certaine manière ceux des technocrates européens qui souhaiteraient remodeler la société à l'échelle européenne. Des utopistes dangereux. On ne sait que trop à quoi conduisent ces politiques.

      Supprimer
    2. A moins que je ne sois dans l'erreur. Je suis excessif, souvent. Mais je fonctionne à l'instinct, je suis plus dans l'émotif, le sensitif que dans le raisonné. Jusqu'ici ça m'a toujours assez bien réussi, mais je peux me tromper. toujours est-il que je n'aime décidément pas cette Europe et si je croise un Bergé je vous conseille de changer de trottoir : ces types-là sont flippants.

      Supprimer
  4. ca existe deja en inde !
    il y a des hostos ou des femmes servent de mere porteuses et vivent la sans avoir le droit de sortir
    C etait dans un journal britannique et quand le journaliste a demande au responsable s il trouvait ca bien, celui ci a repondu qu elles etaient mieux la que dans la rue d ou elle venaient ...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.